L’isolation thermique extérieur de votre logement devrait figurer sur votre liste de tâches prioritaires. Les combles sont à l’origine de déperditions thermiques importantes : tant que vous les laissez tels quels, vous serez soumis aux variations de la température extérieure. En réglant ce problème, vous réduisez votre facture de chauffage et vous préservez votre logement de l’humidité et du vent.

DES EXPERTS VOUS REPONDENT GRATUITEMENT

Besoin de matériel adéquat ou d'une entreprise spécialisée ?

ON VOUS CONSEILLE !

Beaucoup choisissent de faire ces travaux eux-mêmes. Si vous êtes bricoleur, il vous suffit d’apporter les matériaux nécessaires. Cette décision peut vous faire économiser de l’argent. Toujours est-il qu’il faut savoir s’y prendre. Les matériaux sont épais, il est donc impératif d’avoir les bons outils de travail pour les manier. Face à la laine de roche, à la laine minérale ou aux isolants polystyrènes, quelle scie choisir ? On recommande généralement les scies à main, mais il faut savoir que la scie sauteuse peut être très utile notamment pour le découpage des isolants minces.

Pourquoi opter pour la scie sauteuse ?

scie sauteuse comblesDe toutes ses semblables, c’est la plus adaptée au découpage de matériaux d’isolation. D’un côté, grâce à son système de va et vient rapide, elle permet une coupe précise et clean.

D’un autre côté, ses lames petites de taille lui permettent d’être très maniable et de suivre les tracés les plus difficiles. Mais le plus intéressant, c’est que c’est le modèle qui possède la profondeur de coupe la plus importante. Elle convient donc aux matériaux les plus fins aux plus épais.

Comment choisir ses lames ?

Une scie sauteuse peut être raccordée à de nombreux types de lames. Vous pouvez d’ailleurs acheter vos lames sur le site Hilti.fr. Chacune possède des paramètres propres à elle :

  • L’emmanchement : il peut être en U ou en T, il dépend du modèle de votre scie.
  • La denture : elles peuvent être fines, moyennes ou épaisses. Pour connaître le nombre de dents que présente la scie, chacune est caractérisée par un pas. Le pas est le nombre de dent par cm.
  • Le matériau : elles sont conçues à partir d’acier rigide, de bimetal, de chrome vanadium ou de tungstène.
  • La longueur de la scie.

C’est à vous d’évaluer laquelle utiliser. S’il s’agit de bois ou d’un matériau stratifié, vous devrez opter pour une lame d’environ 150 mm de longueur avec denture espacée. Si par contre il est question de plastique ou de PVC, il faudra une denture moyenne. Pour l’acier et les métaux non ferreux, les fines dentures sont de règle. Attention dans ce cas, il est préférable de garder de faibles vitesses et d’utiliser du lubrifiant pour éviter de chauffer voire de carboniser la lame. Enfin, pour le verre et la céramique, des lames sans dents en tungstène sont préférées.

Choisir votre lame en fonction de l’épaisseur de l’isolant de vos combles

Bien que la matériaux à couper ait un impact considérable sur le choix de la lame de découpe, il y’a un autre paramètre qui peut altérer votre choix. En procédant à l’isolation de vos combles, vous devez incontestablement renfoncer celle-ci, compte tenu de sa forte exposition à l’humidité et c’est pourquoi, il est surtout nécessaire de prendre en compte l’épaisseur de votre isolant.

Dans cette optique, si vous optez pour une isolation simple, une simple lame fraisée et ondulée suffit pour la découpe de cette fine couche. Toutefois, si vous préférez une isolation double, il faut alors, vous munir d’une lame rectifiée et avoyée dont les dents affûtés sont particulièrement adaptés aux coupes épaisses et aisées.