Avant tout, vérifiez votre étanchéité

combles humidesDans une maison, il n’y a pas pire que de subir des problèmes d’humidité. Avoir un toit avec une mauvaise étanchéité est le point de départ des infiltrations d’air et d’eau de pluie qui risquent fortement d’endommager votre habitation en causant de la moisissure sur vos murs ou des gonflements.

DES EXPERTS VOUS REPONDENT GRATUITEMENT

Besoin de matériel adéquat ou d'une entreprise spécialisée ?

ON VOUS CONSEILLE !

Il est alors impératif de prendre ses précautions en optant pour une solution anti-humidité en choisissant le revêtement de toiture adéquat, et ce, dans les plus brefs délais.

Il est recommandé de faire appel à un professionnel afin d’établir un devis et d’approximer ainsi le coût de vos travaux d’étanchéité. L’idéal est évidemment de faire ce genre de travaux à neuf mais souvent, ils sont réalisés en rénovation, le coût est alors plus élevé mais à long terme, il est amorti.

La ventilation des combles :

Lcombles humidesorsque votre toit est étanchéifié convenablement, le « plus gros » du travail est donc effectué, il ne reste alors qu’à ventiler ses combles.

Avec des combles isolés, vous réduisez les infiltrations d’air et par conséquent l’aération de la maison diminue. L’isolation des combles sert à réduire votre consommation d’énergie alors pour renforcer ce dispositif et réduire par la même occasion le taux d’humidité, il faudra ventiler vos combles.

La ventilation est donc vivement recommandée afin de réduire l’humidité dans les combles. S’agissant d’un lieu souvent oublié, il est nécessaire de prendre en considération sa ventilation le plus tôt possible, et ce, en installant soit une ventilation naturelle lorsque les combles sont perdus ou alors une VMC lorsque ceux-ci sont aménagés.

Protéger ses combles de l’humidité :

D’où provient l’humidité ?

Afin de savoir d’où provient l’humidité de votre maison, il est important d’en connaître les différentes causes possibles. Il y a quatre causes principales :

  • Une remontée capillaire.
  • Une infiltration.
  • Une cause accidentelle.
  • Une ventilation insuffisante. Cette dernière cause est la plus simple à détecter et la plus courante dans une habitation.

Comment réduire le taux d’humidité ?

Plusieurs solutions s’offrent à vous afin de réduire le taux d’humidité de vos combles :

  • Ventiler les combles :

combles humidesIl est absolument nécessaire de ventiler ses combles, vous avez le choix entre une ventilation naturelle, lorsque les combles ne sont pas habitables, par le biais d’ouvertures sur le toit ou de chatières, ou alors une ventilation mécanique contrôlée (VMC simple Flux et VMC double Flux) lorsque les combles sont aménageables ou déjà aménagés.

Pour tout type de ventilation, l’idéal serait de les installer à neuf mais si vous devez passer par des travaux de rénovation, il est conseillé de faire appel à un professionnel afin que la pose des ventilations soit efficiente.

  • Aérer la maison :

On oublie souvent cette solution que nos aïeuls pratiquaient quotidiennement. L’aération de la maison pendant quelques heures la matinée réduit, non seulement, le taux d’humidité à la maison, car elle permet de renouveler l’air, mais elle fait aussi disparaître les odeurs d’enfermement dues à l’accumulation d’acariens et de bactéries volatiles.

Cependant, cette solution s’ajoute à une installation de ventilation dans les combles et dans toute la maison mais elle ne la remplace pas.