comble rampantsEn théorie, la transformation d’un comble perdu en une surface habitable semble être simple. Toutefois, celle-ci inclut des changements conséquents qui peuvent être à l’origine de travaux importants. Ceci revient principalement à l’ossature ainsi qu’à la forme globale du comble.

DES EXPERTS VOUS REPONDENT GRATUITEMENT

Besoin de matériel adéquat ou d'une entreprise spécialisée ?

ON VOUS CONSEILLE !

Par ailleurs, la partie la plus compliquée à traiter lors de l’aménagement d’un comble est ses rampants, soit la partie inclinée de la toiture en pente. En effet, les travaux à effectuer sur ce niveau sont davantage compliqués, compte tenu de l’inclinaison. Toutefois, à travers notre article, nous allons vous faire part des astuces et conseils qui vous permettent de prendre en charge les rampants de vos combles.

Ce qu’il faut savoir sur les combles avec rampants :

comble rampantsLes combles avec rampants figurent parmi les plus difficiles à aménager, et ce, pour de multiples raisons :

  • Ils présentent une inclinaison importante.
  • Ils sont conçus en formes de deux versants, diminuant ainsi, la hauteur sous plafond au centre de la pièce.
  • Ils sont sujets à de grandes déperditions thermiques avec des pertes d’énergie pouvant atteindre les 30%.

De ce fait, lors de l’aménagement d’un comble, il est important d’accorder une attention particulière à la prise en charge de ces parties et plus précisément à leurs isolations.

Comment isoler des combles avec rampants ?

Sachant qu’une bonne isolation permet non seulement d’augmenter la résistance thermique des rampants mais offre également un confort en été comme en hiver. C’est pourquoi, il est plus que nécessaire que l’isolation soit d’excellente qualité. Ainsi, en ce qui concerne les rampants d’un comble, l’isolation s’effectue selon le type de paroi ou selon le niveau souhaité de performance. En outre, elle peut se faire de deux manières :

Isolation en simple couche :

Comme son nom l’indique, celle-ci consiste en la mise en place d’une couche d’isolant entre les chevrons de la toiture, et ce, en dépit de la nature de l’isolant. En effet, en fonction des compétences énergétiques ainsi que le rendement de la toiture à atteindre, il est possible de choisir entre les isolants minéraux, naturels ou encore d’origine animale.

Par ailleurs, l’isolation peut également être associée à une couche de pare-vapeur qui permet de prévenir la condensation de la vapeur d’eau.

Isolation en double couche :

comble rampantsTout comme la première, cette isolation sous rampants inclut la mise en place d’un isolant de votre choix. Toutefois, elle est également caractérisée par l’installation de suspentes qui accueillent la seconde couche de l’isolant. En effet, perpendiculairement à ces suspentes, une 2ème épaisseur de la couche isolante est installée, tout en respectant une continuité avec la première.

De même, cette 2ème couche est accompagnée d’un frein-vapeur, qui lui permet une grande résistance contre l’humidité.

Comble avec rampants : comment le rendre habitable ?

Après avoir isolé correctement les rampants sous toiture du comble, celui-ci devient ainsi aménageable. Toutefois, afin qu’il devienne habitable et accueille une activité, il faut qu’il subisse d’autres modifications, à l’exemple de :

  • La mise en place de parois qui permettent de protéger l’isolation sous rampants. Pour ce faire, les cloisons les plus adéquates restent les plaques de plâtres qui, non seulement, assurent une mise en place simple et rapide mais permettent également d’obtenir un rendu de qualité.
  • comble rampantsLa création d’ouvertures qui, dans ce cas, doivent prendre place au niveau des murs pignons.
  • L’installation d’un accès, et ce, soit en mettant en place un escalier ou bien une échelle permettant de se rendre au comble aménagé.
  • Les travaux d’électricité qui peuvent concerner un raccordement au réseau électrique principal ou bien engendrer une nouvelle installation électrique.
  • Le chauffage, qui est un élément indispensable malgré la prise en charge de l’isolation. D’autant plus que ce type de structure présente souvent des ponts thermiques.
  • Le cloisonnement, qui peut s’effectuer également à travers des cloisons en plâtre. Toutefois, compte tenu de l’inclinaison des rampants, leur installation peut s’avérer plus compliquée et peut donc nécessiter une structure particulière.
  • L’aménagement intérieur dont l’objectif principal est de diminuer l’effet de versants. Ainsi, que ce soit à travers l’ameublement, les couleurs ou encore les revêtements muraux ainsi que celui du sol, le tout est de créer un espace harmonieux, spacieux et éclairé.