GUIDE AMENAGEMENT : travaux d'aménagement des combles

L’aménagement des combles est aujourd’hui une solution très prisée pour agrandir l’espace de sa maison ou même gagner un étage en plus avec moindres couts. Mais avant d’entamer cet aménagement, il faut déterminer sa faisabilité sur l’actuel état de votre comble et des conditions qu’il impose. Etablir sa check-list de l’ensemble des travaux nécessaires pour un aménagement des combles est donc basé sur le contexte et les besoins spécifiques dont requiert votre maison. Voici une liste de travaux nécessaires si l’on souhaite exploiter des combles déjà aménageable ou encore pour savoir comment rendre les combles aménageables s’ils ne le sont pas déjà :

Aménagement de combles perdus

L’Aménagement de combles aménageables ou de combles dit « perdus » est évidemment différent. Le deuxième va nécessiter un plus grand nombre de travaux, parmi celles-ci figure de modifier la charpente afin de la rendre plus adéquate aux changements prévus pour l’espace du comble.

Transformation de la charpente fermette

transformation fermetteLa difficulté d’aménagement du comble perdu est due au type de charpente problématique dont il dispose. Le type dit industriel de la charpente fermette est composé de structures porteuses en W, celles-ci ne laissent malheureusement pas beaucoup d’espace pour circuler. Toucher à ces structures sans étude préalable et sans offrir d’autres alternatives est impossible, car touchant à la stabilité de la charpente, il peut donc être fort dangereux.

La modification de la charpente fermette exige donc une expertise d’un spécialiste en charpenterie, qui va recourir à de nouvelles installations afin de remédier à la suppression des fermes encombrantes.

Un permis de construire n’est pas exigé pour ce type de travaux mais une déclaration doit être faire auprès des impôts puisque le nouvel espace habitable sera soumis à la taxation.

Travaux de plancher pour combles

plancher-comblesIl arrive que le sol des combles soit inexistant ou encore trop peu solide pour supporter un aménagement qui comprendra un usage quotidien et un nouveau poids de l’ameublement. Des travaux pour modifier le plancher des combles ou les renforcer seront donc à envisager.

Le plancher des combles peut être consolidé par de la dalle sèche ou du béton léger. Mais bien avant, il est important de vérifier l’état des solives, c’est-à-dire les pièces de charpenterie qui servent à soutenir le plancher des combles. L’espacement des solives joue un rôle majeur dans la solidité du plancher.

Installation des fenêtres de combles

Le nouvel espace de vie créé grâce à l’aménagement de combles nécessite une aération et un éclairage, pour cela, l’installation de fenêtres est primordiale. Cette installation nécessitera donc une intervention sur la toiture extérieure.

Le choix des fenêtres ou lucarnes est un choix qui dépend de plusieurs critères. Une lucarne peut s’avérer être plus couteuse et demander des travaux plus conséquents et plus longs. L’esthétique y joue également un rôle majeur puisque les fenêtres offrent un usage plus moderne tandis que la lucarne accentue un aspect rustique.

La pose des fenêtres de toitures nécessite une autorisation de travaux conformément à l’article 678 du code civil.

Amélioration de l’accès aux combles

Un accès aux combles à travers une échelle peut être pratique, moins encombrant et surtout bon marché. Néanmoins, dans le cas de combles aménagés, cette solution devient très vite problématique. L’usage quotidien et fréquent de l’échelle peut s’avérer être épuisant et même déconseillé pour les enfants et les seniors. D’autant plus que le transport des meubles vers le comble aménagé se trouve dans ce cas presque impossible ou du moins très difficile.

Il faut donc penser à améliorer l’accès aux combles et l’adapter à son nouvel usage. Le choix de l’escalier à prévoir se fera donc en fonction de l’espace disponible, du cout ou même de l’esthétique. Il existe trois formes principales d’escaliers :

  1. Droit : confortable mais prend beaucoup de place.
  2. Tournant (1/4 ou ½) : a pour avantage d’optimiser l’espace.
  3. Hélicoïdal : celui qui prend le moins de place mais le transport de gros meubles s’y trouve très difficile.

Isolation des combles aménagés

isolation-comblesIsoler les combles à aménager est doublement important puisque l’utilisation de cet espace rend plus sensible au niveau de protection qu’il offre tant pour l’aspect thermique mais aussi acoustique. Un autre critère important entre également en jeu lorsqu’on pense à l’isolation d’un comble aménageable, c’est de prendre soin à ne pas encombrer l’espace surtout si on déjà réussi à en gagner un peu plus grâce à une modification de la charpente.

L’isolation se fera donc généralement par des « rampants », c’est-à-dire un isolant (souvent de la laine minérale) en rouleau ou en plaque qu’on agrafera sur l’intérieur du toit.

Surélévation de la toiture

Il arrive que les combles perdus disposent d’une hauteur de plafond bien trop basse pour qu’on puisse envisager un aménagement. Une des solutions possibles est la surélévation de la toiture qui permet de créer un nouvel espace mais aussi d’augmenter la valeur de la maison.

Il s’agira dans cette opération de rehausser les murs mais aussi d’installer une nouvelle toiture. Les travaux nécessaire pour la surélévation sont assez conséquents mais rentables puisqu’ils permettent d’exploiter d’autres surfaces de la maison à moindre cout, mais aussi de vérifier l’état et la solidité de la bâtisse en analysant les fondements et la robustesse des murs porteurs.

Modification de la pente de la toiture

Une autre solution pour rendre les combles aménageables est de modifier la pente de la toiture. Si la pente de la toiture de votre maison est inférieure à 30°, vous pouvez envisager cette possibilité. Son principe est de changer entièrement la charpente pour la remplacer par une nouvelle qui sera plus marquée ou qui permet de former des angles.

La modification de la pente de la toiture nécessite une autorisation de la commune, car dans certaines régions cette modification n’est pas permise. Il faut donc veiller à se renseigner au préalable par rapport aux réglementations avant d’entreprendre ce genre de travaux.

Travaux de décaissement

Un aménagement de combles perdus ou qui présentent une hauteur de plafond trop basse est aussi possible grâce au procédé de décaissement. Cette solution consiste en le fait d’abaisser le plafond de l’étage inférieur, c’est-à-dire la partie habitée, pour créer plus de hauteur dans le comble en dessus.

Les travaux de décaissement sont à envisager en dernier lieu, dans le cas où votre habitation se trouve dans une région qui ne permet pas de modification de la pente de la toiture. La solution de décaissement nécessite peu de contraintes administratives mais elle est plus couteuse et bien plus complexe à réaliser.

Raccordement d’électricité aux combles

compteur electrique

Pour rendre enfin les combles habitables, il faut penser à raccorder l’électricité à cet espace auparavant inexploité. Cette installation requiert impérativement le savoir-faire d’un spécialiste. On peut donc procéder soit en raccordant les combles au tableau principal de la maison ou bien envisager une installation à part qui serait autonome. Celle-ci peut être très pratique en cas de location du comble. Pensez donc à l’usage que vous réservez au nouvel espace aménagé dans le comble avant ses travaux d’électricité.

Aides financières pour l’aménagement des combles

aide financiereL’aménagement de combles n’est pas une simple modification où la déco est le seul aspect à penser, c’est aussi parfois des travaux lourds qui exigent beaucoup de temps mais aussi beaucoup d’argent. Heureusement, il existe quand même quelques aides financières étatiques que vous pouvez prendre en considération lorsque vous allez faire le compte du cout général de l’aménagement de votre comble.

Il y a donc le crédit Impôt qui exige certaines conditions comme le fait que la maison soit achevée depuis plus de deux ans. Le remboursement sur les prix des isolants, des fenêtres ou encore des poses impose aussi généralement que celles-ci soient effectuées par des entreprises.

Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) est aussi une solution surtout si le choix de votre isolation a été particulièrement axée sur une protection et une économie d’énergie maximale. Un taux de résistance thermique est exigé pour y être éligible.

Un taux de TVA de 5,5 % est également à prévoir si on fait appel à une entreprise et enfin, l’écoprêt est aussi axé sur l’efficacité énergétique et son encouragement et peut même financer les frais d’architecte et d’assurances pour les travaux.

devis travaux combles