La laine de verre est reconnue comme l’un des isolants les plus performants. Elle convient aussi bien à une mise en œuvre en neuf qu’en rénovation et peut trouver sa place au niveau du plancher ou bien du plafond. Sa mise en œuvre n’a rien de bien compliqué et permet d’atteindre des performances thermiques élevées. On rappellera que pour connaître les besoins en isolation de votre habitation, il est indispensable de faire un diagnostic thermique avec l’aide d’un professionnel.

Faut-il commencer par l’isolation du plancher ou de la toiture ?

Le plancher est la partie des combles qui est directement en contact avec un espace habité. C’est donc par lui qu’il convient de commencer et ce, en particulier si vous envisagez d’aménager vos combles. Commencer par l’isolation de la toiture reviendrait à réduire les déperditions énergétiques de façon trop faible en attendant d’isoler le plancher et donc à minimiser les économies énergétiques. La pose d’isolants sous forme de rouleaux de laine semi-rigide n’est possible que dans le cas de combles totalement ou partiellement accessibles. Si les combles ne sont pas accessibles, il faudra se tourner vers la projection ou l’épandage de flocons de laine de verre. Que ce soit au niveau du plancher ou des rampants, vous devez respecter les performances thermiques imposées par la RT2012. Il vous faut de plus, systématiquement utiliser un pare-vapeur entre les couches à placer du côté chauffé. Ce pare-vapeur protège de l’humidité et garantit une étanchéité à l’air.

Isoler la toiture par un faux-plafond

Les rouleaux semi rigides de laine de verre sont à déposer entre les solives. Il suffit simplement de dérouler les rouleaux puis de les mettre côte à côte en respectant l’épaisseur des solives. Une fois que vous en avez fini avec la première couche, vous pouvez mettre en place une seconde couche de rouleaux de laine de verre. Cette seconde couche doit être croisée par rapport à la première et cela, de façon à réduire autant que faire se peut les ponts thermiques. Vous pourrez ensuite dissimuler la laine de verre à l’aide de plaques de plâtre que vous fixerez à la charpente des combles. L’épaisseur de la laine de verre doit être choisie de façon à respecter les prescriptions de la RT2012. Pour la connaître, il vous suffit de multiplier la résistance thermique que vous souhaitez atteindre par la conductivité thermique de l’isolant (son symbole est λ et elle figure le plus souvent sur l’emballage de l’isolant). Avec une conductivité thermique très faible, il se pourrait qu’une seule couche soit suffisante.

Isoler le plancher

La pose des rouleaux isolants ne diffère pas beaucoup de la pose au niveau du plafond. Prenez soin de mesurer la distance entre les solives puis découpez des rouleaux de laine de verre qui correspondent à cette distance en rajoutant 1 cm dans le but de bien tasser la laine entre les solives. Selon que l’épaisseur nécessaire pour atteindre la résistance thermique soit supérieure ou non à celle des solives, il vous faudra appliquer une seconde couche et celle-ci doit comme nous l’avons déjà vu être croisée par rapport à la première. Une fois la seconde couche posée, vous pourrez mettre des planches de bois dessus que vous fixerez en les clouant aux solives. Les planches de bois peuvent être utiles même pour des combles perdus car elles permettent de disposer d’un espace de rangement en vue d’entreposer des objets. Si vous avez déjà un plancher en bois avant d’isoler vos combles, il vous suffira de dérouler la laine de verre dessus toujours en croisant les deux couches pour réduire les ponts thermiques. Dans ce cas, vous ne pourrez rien entreposer dans vos combles et encore mois les aménager.