GUIDE ISOLATION : les différents équipements pour améliorer l'isolation phonique des combles

Si l’isolation phonique vous permet de jouir d’un certain confort acoustique, elle a aussi besoin d’être renforcée en choisissant les bons équipements. Des fenêtres de toit avec double ou triple vitrage et une toiture végétalisée peuvent vous aider à augmenter le confort acoustique dans les combles.

Les fenêtres de toit qui aident à réduire le bruit

En rénovation, les anciennes fenêtres avec simple vitrage n’ont plus leur place dans des combles aménagés. Ces vitres n’offrent aucune protection thermique ou acoustique et leurs menuiseries sont parfois en mauvais état ce qui affaiblit encore plus leur étanchéité à l’air et donc les performances acoustiques des combles.

Le remplacement des anciennes fenêtres par des fenêtres plus performantes permet de réaliser des économies d’énergie pouvant aller jusqu’à 10% et d’avoir une meilleure isolation phonique.

Des aides financières peuvent de plus être attribuées sous certaines conditions pour remplacer les fenêtres.

Voici donc quelques alternatives à vos vieilles fenêtres.

Le double vitrage

fenetre double vitrage sous combles

Le double vitrage est constitué de deux vitres entre lesquelles s’interpose une lame plus épaisse d’air ou de gaz rare déshydraté (il peut s’agit de krypton, d’argon de ou de xénon). C’est justement cette lame d’air ou de gaz qui va agir comme isolant.

L’épaisseur des vitres est traditionnellement de 4 mm tandis que celle de la lame d’air ou de gaz peut être de 12 ou 16 mm entre autres. Le double vitrage peut donc par exemple être symbolisé par 4/12/4 ou 4/16/4.

Le double vitrage confère bien une isolation phonique mais elle est moindre en comparaison avec son isolation thermique et sa protection contre l’humidité.

Le double vitrage peut se décliner en double vitrage à isolation renforcée (VIR) et dans ce cas une feuille basse émissivité est accolée sur l’une des deux vitres du côté de la lame d’air ou de gaz.

Ce type de vitres a de meilleures performances thermiques et il est aussi possible qu’il soit élaboré à partir d’un verre feuilleté acoustique.

Le double vitrage asymétrique

fenetre double vitrage asymetrique

Le double vitrage asymétrique utilise le même principe que le double vitrage sauf que l’épaisseur de la vitre extérieure est cette fois supérieure. L’épaisseur habituellement utilisée est de 10 mm.

La lame d’air ou de gaz a quant à elle une épaisseur de 10 mm le plus souvent. Cette configuration est alors symbolisée par 10/10/4. Ce double vitrage permet d’obtenir une bien meilleure isolation phonique car la réduction du volume sonore peut être de 35 dB tout en conservant de bonnes performances thermiques.

Le triple vitrage

fenetre triple vitrage sous combles

Le triple vitrage est constitué de trois vitres séparées par deux lames d’air ou de gaz plus épaisses. Si par exemple l’épaisseur des verres est de 4 mm et celle des lames d’air ou de gaz est de 16 mm, il sera symbolisé par 4/16/4/16/4.

Le triple vitrage améliore considérablement les performances thermiques de l’habitation mais ses performances acoustiques sont à peine supérieures à celles du double vitrage.

Lourd (il nécessite une menuiserie assez résistante) et assez coûteux, le triple vitrage est à utiliser surtout si vous habitez dans une zone particulièrement froide et que vous souhaitez obtenir de faibles améliorations acoustiques.

Il faut de plus tenir compte d’une certaine perte de lumière induite par ce type de vitrage.

Utilisation du verre feuilleté acoustique pour le double et triple vitrage

verre feuilletee acoustique

Le vitrage feuilleté est un assemblage de verres collés entre eux à l’aide de films spéciaux (le plus souvent, c’est du PVB).

Le verre feuilleté est plus résistant qu’un verre ordinaire ce qui prévient les risques de coupures et de cambriolage.

Pour améliorer ses performances acoustiques, un revêtement acoustique lui est ajouté. Il joue donc deux rôles essentiels, l’un consistant à assurer la sécurité des occupants et l’autre à améliorer les performances acoustiques des combles.

Ce type de verre peut être utilisé pour élaborer un double voire un triple vitrage.

L’état des menuiseries

menuiserie fenetre de toit

Le moindre petit vide sur les menuiseries des fenêtres de toit correspond à une entrée d’air qui correspond à son tour à la transmission de sons.

Ces ponts phoniques doivent être supprimés pour optimiser l’isolation phonique.

N’hésitez donc pas à remplacer vos fenêtres si les menuiseries sont trop dégradées. Vous pouvez aussi penser à mettre des joints sur tout l’encadrement de la fenêtre.

La toiture végétalisée

toiture vegetalisee sous combles

La toiture végétalisée est un des moyens les plus anciens d’améliorer les performances phoniques de son habitation. Elle a connu ces dernières années un regain d’attention pour ses atouts esthétiques.

Son principe est simple : recouvrir une toiture d’un support de culture en choisissant les plantes adaptées à chaque région.

Un support porteur est nécessaire à ce tapis végétal. Il peut être en différents matériaux (bois, acier ou béton) et il convient de s’assurer que la charpente peut supporter le poids du tapis vert et du support.

Différents procédés sont utilisés pour assurer l’étanchéité de la toiture. La toiture végétale doit être utilisée en combinaison avec une isolation phonique performante.

La toiture végétale n’est utilisable que sur un toit plat ou faiblement incliné.

Plusieurs déclinaisons sont actuellement proposées comme des tapis verts recouverts de sedums (des plantes qui peuvent stocker de l’eau) ou des toitures végétalisées disposant d’un système d’arrosage automatique.

C’est une technique relativement facile à mettre en place et qui n’a aucun méfait sur la toiture. Elle contribue aussi à améliorer la qualité de l’air en milieu urbain.

devis combles

devis travaux combles