Lorsque l’on aménage ses combles, le facteur phonique doit être pris en compte : pour pouvoir dormir en toute tranquillité, et ne pas permettre aux voisins de se plaindre, il est conseillé de toujours se protéger des bruits à la fois qui viennent de l’extérieur mais aussi de l’intérieur de nos maisons. Sachant que ces bruits sont un facteur de stress qui ne doit pas être négligé, la solution pour l’éviter, c’est l’isolation phonique. Effectivement, aucun matériau de couverture ne pourra isoler vos combles de tous genres de bruits aussi bien que l’isolation phonique pour combles.

 

Le choix du matériau d’isolation acoustique

Afin d’isoler ses combles aux mieux, il faut être au courant des différents types de bruits et leur provenance, ainsi que les caractéristiques et les types de matériaux disponibles.

Les différents types de bruits

Le bruissement aérien : ce type de bruit provient de l’extérieur, à travers des espaces entre les fenêtres ou autres.

Le bruit d’équipement : est le bruit provenant des systèmes de fonctionnement d’une maison. C’est donc un bruit intérieur (systèmes d’évacuation, chaudière, etc.).

Le bruit d’impact : est un bruit qui provient des meubles et objets intérieurs lorsqu’ils tombent ou qu’ils sont déplacés.

Donc pour choisir le bon isolant phonique, déterminez d’où proviennent les bruits et choisissez donc votre matériau en fonction de ces derniers.

Les différents isolants phoniques pour toiture, mur et sol

Pour les murs

Il y a trois moyens différents d’isolation pour murs : d’une part il y a les panneaux sandwich qui sont les plus faciles à poser, d’autre part il y a ce que l’on appelle la contre-cloison et qui se fait en posant l’isolant sur le mur pour ensuite le recouvrir de briques, et enfin il y a l’isolant sur ossature qui s’applique non seulement sur les murs mais aussi sur les plafonds.

Pour le sol

Pour le sol aussi, plusieurs façons d’isolation sont possibles :

  • avec de la moquette ou du parquet
  • Poser un faux plafond
  • La dalle flottante

Les deux premières options sont les moins coûteuses. Cependant, elles sont moins efficaces que la dernière.

Pour le toit

La première solution pour l’isolation phonique sous la toiture est de créer un faux plafond sur ossature métallique comme mentionné plus haut en laissant un espace assez important pour y poser des panneaux d’isolant fibreux (ils se trouvent également en forme de rouleaux). Ces derniers seront comme des amortisseurs pour le bruit et qui permettra d’absorber tous types d’ondes sonores.

Ceci étant dit, ce type d’isolant phonique pour toiture ne permet pas d’être totalement protégé contre les bruits dûs aux vibrations. Pour cela, il faut ajouter ce que l’on appelle des suspentes anti vibratiles qui seront déroulées le long des panneaux.

La deuxième solution pour l’isolation phonique de la toiture c’est d’isoler les fenêtres. En effet, ces dernières peuvent avoir des fuites lors de leur montage. Dans ce cas-là, il est soit nécessaire d’installer des joints, ou encore les « vitrer ». Les matériaux utilisés pour les joints varient en terme de prix et certains ont un effet isolant plus fort que d’autres.

Les types d’isolants

Il existe trois principaux matériaux d’isolation phonique qui sont le plus utilisés :

  • la laine de verre : elle absorbe les sons de faible volume de par ses couches assez fines.
  • La laine de roche : elle absorbe surtout les bruits dus à des impacts intérieurs. Elle est aussi utilisée comme isolant thermique
  • La mousse en polyuréthane : elle est très légère et extrêmement facile à poser. En plus d’être un parfait isolant phonique, ses qualités d’isolation thermique sont également très appréciées.

Il existe bien évidemment d’autres isolants thermiques très appréciés mais un peu plus coûteux :

  • la mousse acoustique : la mousse acoustique peut se présenter dans différentes formes pour isoler les locaux de tous types de sonorisations. Les plus connus sont le rouleau ou encore les plaques de mousse, ainsi que les dièdres et les amortissants acoustiques.
  • Le liège : le grand point fort du liège c’est qu’il s’adapte à tous types de supports que ce soit pour le sol, les combles ou encore les murs. En plus de ses qualités d’isolant acoustique, il est un excellent isolant thermique.
  • La ouate de cellulose : la ouate de cellulose n’est pas très connue mais est également très efficace pour assonoriser ses combles, de plus sa pose se fait très facilement.

Ainsi, vous savez maintenant que pour l’isolation de ses combles, il est d’abord nécessaire de savoir par où provient la plupart des bruits qui vous gênent. Ensuite, il est question de choisir ses matériaux isolants et enfin il ne vous manque plus qu’à passer à la pose des matériaux. N’oubliez pas que tous les isolants ne sont pas faciles à poser, c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel pour un meilleur résultat.