75% des Français préfèrent s’orienter vers la laine de verre. Cet isolant très populaire est apprécié pour son excellent rapport qualité/prix. Outre cet isolant, quelles sont les options que vous pouvez utiliser au niveau des combles aménageables sachant que l’enjeu est aussi de préserver un maximum d’espace habitable ?

Sous quelle forme faut-il choisir l’isolant ?

Les isolants sous forme de flocons à projeter avec une machine sont une solution qui offre une couvrance optimale. Sous cette forme, la laine isolante qui est projetée peut s’insinuer dans chaque recoin des combles et ainsi éliminer efficacement les ponts thermiques en plus d’offrir une isolation uniforme.

Cette solution est le plus souvent préférée lorsque les combles sont étroits et assez difficiles d’accès. Elle peut aussi être mise en œuvre avant l’aménagement des combles. Pour ceux qui sont aménageables, les rouleaux ou les panneaux sont envisageables car ils sont faciles à mettre en place compte tenu de l’espace disponible au niveau des combles.

Quel isolant choisir ?

Les isolants performants

La laine de verre, grâce à sa conductivité thermique très faible puisqu’elle peut descendre jusqu’à 0.03 W/m.K, est idéale pour assurer de très bonnes performances thermiques avec des épaisseurs assez faibles. Elle permet de ce fait, de conserver un maximum d’espace habitable ce qui est idéal pour des combles aménageables.

Si l’environnement vous tient à cœur, la ouate de cellulose représente une très bonne option et garantit elle aussi de très bonnes performances thermiques et acoustiques. Il est aussi possible de trouver des isolants faits à partir de vêtements recyclés. Quoi qu’il en soit, il est impératif de comparer les offres de différents professionnels afin de choisir la meilleure option.

Les isolants dont il faut s’éloigner

Les isolants en polystyrène et polyuréthane conviennent plutôt bien pour une isolation thermique par l’extérieur des murs ou pour l’isolation des sols. Il en est tout autrement pour l’isolation des combles, car leur inflammabilité peut représenter un danger réel sur la vie des occupants.

De plus, bien que les performances thermiques de ces matériaux soient correctes, leurs performances acoustiques laissent à désirer, ce qui n’est pas le cas des laines minérales.

La laine de mouton est également à éviter, car elle se laisse rapidement détruire par les parasites et que son odeur peut être désagréable pour les occupants. Vous trouverez aussi dans le marché des produits minces réfléchissants (PMR). Ces derniers apportent un supplément d’isolation thermique mais ne peuvent en aucun cas garantir une bonne isolation à eux seuls. Ils doivent donc être utilisés en association avec des isolants plus performants.