GUIDE AMENAGEMENT : se débarrasser des cafards sous les combles

L’aménagement des combles est aujourd’hui un excellent moyen d’optimiser la surface de sa maison et ajouter plus de confort à son quotidien. Nouvel espace de vie conquis dans votre habitat, la pièce sous les combles est enfin prête à l’aménagement en pratique : électricité, plomberie, rangement, déco…Tout y est. Mais attention aux mauvaises surprises. Comme tout autre espace de vie au sein de votre demeure, la nouvelle pièce peut également accueillir des hôtes indésirables ! Parmi les plus fréquents : les cafards. Comment donc reconnaître leur présence ? Et surtout comment lutter contre eux ?

Zoom sur le cafard à la maison

Cafard, blatte ou cancrelat ?

Pour éviter toute confusion entre les nombreuses appellations, tenons à rappeler que : cafard, blatte et cancrelat désignent tous la même chose, la même et unique espèce. La blatte étant le terme officiel, dérivé du nom scientifique de l’animal « Blatella ».

Mode de vie

cafards comblesLes cafards sont des insectes nocturnes qui ne se montrent que rarement pendant le jour, s’il vous arrive d’en voir dans la journée, c’est souvent un mauvais signe d’un niveau d’infestation plus ou moins élevé. Omnivores, ils dévorent à peu près tout : les aliments de provenance végétale ou animale, mais aussi le papier, le tissu, le carton et même les cadavres de ses congénères.

Les blattes préfèrent habiter des endroits chauds et humides, c’est pour ça qu’on les retrouve plus fréquemment dans la cuisine (où ils sont surtout attirés par la nourriture) et dans les salles d’eau. Mais ils ont aussi la capacité de s’incruster partout : dans les fissures, derrière les plinthes, derrière les meubles, pourtour des tuyauteries…etc.

Ces insectes sont aussi inquiétants à cause de leur vitesse étonnante de reproduction : un seul couple de blattes peuvent donner jusqu’à 10000 descendants ! La femelle peut garder la semence du mâle tout au long de sa vie et produire de nouveaux œufs sans nouvel accouplement. Les œufs sont difficiles à atteindre à travers de simples moyens de lutte contre les cafards, c’est pour cela qu’il est toujours urgent d’agir vite avant que ces insectes puissent se reproduire.

Type de blattes

Il existe de nombreux types de blattes, les plus fréquents sont :

  • La blatte germanique (brune, dans les maisons)
  • La blatte orientale (noire, dans les parkings et caves)
  • La blatte des meubles

Certaines blattes peuvent voler comme la blatte à bande rayée ou la blatte australienne. La blatte germanique ne peut pas voler mais peut planer à partir d’une certaine hauteur, surtout dans les temps de grande chaleur.

Comment savoir s’il y a des cafards ?

Insectes nocturnes et discrets, les cafards ne se croisent pas facilement. Toutefois, il est important de détecter leur présence dès le début d’une infestation pour prévenir une reproduction massive et ses conséquences :

  • Rencontrer des cafards vivants ou morts
  • Traces d’excréments
  • Retrouver des oeufs ou des restes de cocons
  • Odeur nauséabonde : les fortes odeurs de cafards sont souvent mauvais signe. Ils signifient qu’une reproduction a eu lieu ou s’apprête à arriver.
  • Dégâts sur la nourriture : les cafards raffolent surtout de sucre et de fruits. Les emballages ne sont pas un frein, puisque ils dévorent également le papier et le plastique.

Les cafards : quels risques ?

Outre le dégout que les blattes nous inspirent et qui nous poussent à les chasser là où ils se trouvent, ces insectes présentent également des risques de santé et causent des dommages financiers :

Les maladies transmises par les cafards

  • Allergies et asthme
  • Salmonellose
  • La fièvre typhoïde
  • Dysenterie
  • Hépatite

Dégâts matériels causés par les cafards

degats blattes

Moins dévastateur que les rongeurs, dont la dentition sans cesse en croissance oblige à tout ronger, le cafard peut affliger des dégâts conséquents lorsque les réserves d’alimentation sont contaminées. Les pertes sont importantes surtout en cas d’un particulier de restauration ou d’entreprise de production alimentaire.

Comment se débarrasser des cafards ?

Après avoir reconnu des signes de leur présence ou les avoir perçus dans ses combles, il est temps de passer à l’action, car il ne suffit pas seulement d’en écraser une pour savoir le problème réglé, la présence d’un seul cafard de nuit ou de jour cache souvent un certain nombre d’autres encore en cachette.

Les pièges à cafards

se debarrasser cafards combles

Ces pièges sont des boites qui servent soit à capturer le cafard pour ensuite le tuer, ou encore à l’empoisonner :

  • Piège avec insecticide : il contient un appât qui empoisonne graduellement le cafard tout en lui permettant de revenir à sa cachette et contaminer ses congénères.
  • Piège à glu : plus cruel et bien moins efficace, il permet néanmoins d’évaluer à un certain degré le niveau d’infestation.

Les insecticides

  • Le gel anti-cafards : non-toxique pour l’homme et les animaux domestiques, le gel vendu en forme de seringue est un des moyens de lutte anti-cafards les plus efficaces et les plus pratiques. Il tue le cafard graduellement et contamine les autres qui dévorent son cadavre. L’utilisation peut être renouvelée à titre préventif.
  • Les produits toxiques : disponibles sous plusieurs formes : en aérosol, en poudre ou en pulvérisateur. Les produits pour vaporisation sont parmi les efficaces, parce qu’ils atteignent les recoins les plus éloignés.

Éliminer les cafards par déshydratation

Un moyen naturel d’éliminer les cafards est d’utiliser un produit non-chimique pour provoquer une déshydratation fatale pour les insectes :

  • La terre de diatomée : non-toxique pour l’homme et les animaux de compagnie, cette terre se vend en petites boites à poudre et entraine une fissuration de la carapace des cafards et enfin leur mort.
  • Le bicarbonate de soude : vieille recette contre les cafards, le bicarbonate reste toujours efficace et provoque le même effet de déshydratation que la terre de diatomée.

La méthode à l’acide borique

Méthode un peu plus dangereuse puisque toxique, l’extermination des cafards à l’aide de l’acide borique est néanmoins très efficace avec un effet mortel pour l’insecte en quelque heures seulement. L’acide borique est utilisé en tant qu’insecticide en confectionnant des boulettes à l’aide d’un mélange avec du lait en poudre en sucre (très attirant pour les cafards). L’acide est disponible en pharmacie.

Faire appel à des pros pour exterminer les cafards

pros cafards combles

La présence de cafards dans les combles peuvent se transformer en vrai problème, surtout si on envisage l’aménagement d’une cuisine sous les combles, ou encore une salle de bain, puisque ces pièces humides et chaudes sont les espaces préférés de ces insectes. L’ennui avec les combles, c’est qu’ils offrent des abris et des cachettes inouïes aux blattes, qui peuvent s’en prendre dans ce cas, non seulement à la nourriture mais aussi à la toiture et l’isolation.

Si vous soupçonnez un niveau d’infestation élevé, surtout si vous habitez dans un immeuble, il est préférable de faire appel à une entreprise spécialisée dans la lutte contre les nuisibles. Les prix varient naturellement selon les superficies des espaces à nettoyer, des produits à utiliser et d’autres paramètres. Optez pour une entreprise proposant des garanties, puisque un retour de ces insectes n’est jamais improbable.

Alerte aux nuisibles dans les combles

Rendre les combles habitables, c’est aussi s’assurer d’une pièce qui ne présente aucun risque d’infestation de nuisibles tous genres :

La dératisation express

Dératiser ou encore se débarrasser des rats sous les combles est primordial et même exigé par la loi à cause des nombreux risques de santé que provoquent ces rongeurs. Au niveau des combles, on a souvent à faire avec le rat noir, un excellent grimpeur, qui préconise également les greniers quand il y trouve refuge. Selon le niveau d’infestation ou votre volonté d’implication, vous pouvez agir seul ou faire appel à des pros, que ce soit une entreprise privée ou le service d’hygiène de la municipalité.

Le loir du grenier, danger pour les combles

Se débarrasser du loir sous les combles est une affaire des plus délicates, puisque ce nuisible est étonnamment sous protection. Il est donc interdit de le tuer sans autorisation départementale du territoire. Lutter contre le loir consiste donc en grande partie à une prévention et une répulsion de ce rongeur, pour cela on utilise des appareils ultrasons entre autres. Le loir est un amoureux des hauteurs et des combles, il peut causer des dommages conséquents sur la charpente et l’isolation.

Se débarrasser des chauves-souris

Plus rares mais pas inexistantes, les chauves-souris peuvent également se présenter en tant qu’hôtes indésirables dans vos combles. Espèces également protégées, lutter contre les chauves-souris se fait surtout à titre préventif. Une grande prudence s’impose face aux chauves-souris enragées ou mortes.

devis travaux combles