GUIDE ISOLATION : comment connaître les performances de l'isolant ?

Connaître les performances thermiques des isolants permet de savoir comment sera mise en place l’isolation en sachant quelle épaisseur et quel isolant choisir. Il existe un ensemble d’indicateurs que vous pourrez retrouver sur les emballages des isolants et qui pourront vous apporter les renseignements désirés sur le pouvoir isolant de tel ou tel matériau.

Notion de conductivité thermique

Scientifiquement parlant, la conductivité thermique représente la quantité de chaleur qui traverse un matériau d’une surface d’un m² et d’une épaisseur d’un mètre durant un certain laps de temps sachant qu’il existe une différence d’un degré entre les deux faces du matériau. Pour faire plus simple, la conductivité thermique nous renseigne sur la quantité de chaleur qu’un matériau peut absorber et conduire au cours d’une certaine période.

La conductivité thermique est symbolisée par λ (lambda) et se calcule en W/m.K (Watt par mètre fois Kelvin). Plus la conductivité thermique est faible et plus le matériau est isolant. Ainsi, il est possible de trouver des laines de verre dont la conductivité thermique est de 0.03 W/m.K tandis qu’elle peut être de 0.04 W/m.K pour de la laine de lin.

Notion de résistance thermique

La résistance thermique est symbolisée par R et se calcule en m².K/W (mètre carré fois Kelvin par Watt). Elle renseigne sur la performance globale de l’isolant pour une épaisseur donnée en nous permettant de savoir dans quelle mesure il s’oppose aux variations de température. Pour une isolation performante, on cherchera donc à obtenir une résistance thermique aussi élevée que possible tout en faisant aussi en sorte qu’elle respecte les exigences de la RT2012. C’est en effet sur la résistance thermique que s’appuie la RT2012 pour fixer ses exigences quant aux performances de l’isolation thermique. À titre d’exemple, il faut respecter une résistance thermique de 8 m².K/W pour une habitation neuve et de 6 m².K/W pour une construction ancienne pour des combles aménagés.

Si opter pour une résistance thermique élevée vous permettra d’obtenir des aides de l’état pour le financement de vos travaux (si toutefois ils sont effectués par une entreprise spécialisée), cela vous permettra aussi d’effectuer des économies plus importantes et donc de rentabiliser votre investissement plus rapidement.

Relation entre résistance thermique et épaisseur de l’isolant

La résistance thermique est étroitement liée à l’épaisseur de l’isolant. Elle s’obtient en effet en divisant l’épaisseur de l’isolant (calculée en mètre) par sa conductivité thermique. En clair, plus l’épaisseur de l’isolant est importante, plus cela va augmenter la résistance thermique. Par ailleurs, à épaisseurs égales, un isolant ayant une conductivité thermique plus faible permettra d’obtenir une résistance thermique plus élevée. Pour illustrer cela, prenons l’exemple d’un matériau isolant dont la conductivité thermique est de 0.035 W/m.K et un autre dont la conductivité thermique est de 0.04 W/m.K. Pour une épaisseur de 0.25 m, on obtient une résistance thermique de 7.14 m².K/W avec le premier matériau tandis qu’on obtient une résistance thermique de 6.25 m².K/W avec le second matériau.

Une fois votre isolant choisi, il vous est par ailleurs possible de connaître l’épaisseur d’isolant à mettre en place simplement en multipliant la résistance thermique que vous souhaitez atteindre par la conductivité thermique de l’isolant concerné. Par exemple, vous avez décidé d’utiliser de la laine de roche dont la conductivité thermique est de 0.035 W/m.K et vous souhaitez atteindre une résistance thermique de 8 m².K/W, il vous faudra utiliser donc une épaisseur d’isolant de 0.28 m (0.035×8 = 0.28).

L’épaisseur est un critère important lorsque vous procédez à l’isolation de combles aménagés. Il s’agit dans ce cas de conserver autant que faire se peut l’espace habitable des combles. À ce titre, sachez que les isolants minces sont à exclure en tant que matériaux isolants à part entière et qu’ils sont à utiliser en complément d’autres matériaux isolants.

Comment être sûr des mentions qui figurent sur les produits ?

Pour connaître les performances des différents matériaux isolants, vous pouvez vous référer à leurs emballages. Un laboratoire accrédité est chargé d’attester les performances thermiques d’un matériau donné par une série de tests réglementés. Si le label CE autorise les produits isolants à être mis sur le marché, c’est la certification Acermi (Association pour la Certification des Matériaux Isolants) qui garantit le respect des tests exigés et la fiabilité des caractéristiques visibles sur les produits.

devis travaux combles