L’aménagement des combles permet d’augmenter la superficie habitable de son habitation. Il faut cependant, suivre quelques règles pour que la vie y soit plaisante et pour éviter que la future pièce ne soit plongée dans l’obscurité. En prenant toutes ses précautions et notamment en pensant à isoler ses combles, il est possible d’en faire une pièce de vie agréable.

Obtenir les autorisations préalables

Selon les cas, il se pourrait que vous ayez juste besoin d’une déclaration à la mairie ou bien d’un permis de construire. Il convient de vérifier que le COS ou coefficient d’occupation des sols est respecté. Le COS se définit comme étant le rapport entre le nombre de mètres carrés de surface de plancher. Il s’agit aussi en d’autres termes, du nombre de mètres cubes qu’il est possible de construire par mètre carré de sol. Il fixe en quelque sorte la surface de plancher constructible proportionnellement à la superficie du terrain (cette notion n’est pas systématiquement appliquée dans toutes les communes).

Dans le cas où la superficie totale de l’habitation reste inférieure à 170 m², que la nouvelle pièce créée des suites de l’aménagement des combles a une superficie inférieure à 40 m² et que l’aménagement des combles n’impacte pas sur l’aspect extérieur de l’habitation, une simple déclaration à la mairie est suffisante pour entamer les travaux. Dans le cas contraire, un permis de construire et la sollicitation des services d’un architecte sont indispensables. N’hésitez pas à vous renseignez auprès de votre mairie sur l’existence d’un PLU (Plan local d’urbanisme) qu’il faudra alors respecter. Notez que vos voisins sont en droit de s’opposer à ces travaux suite à l’affichage d’une déclaration ou d’un permis de construire s’ils estiment qu’ils nuisent à leur confort.

Faire un diagnostic de la toiture

Avant de commencer à aménager vos combles, il convient aussi de faire appel à un couvreur afin qu’il vérifie l’état des tuiles et détecte d’éventuels problèmes d’étanchéité ou de détérioration au niveau de ces dernières. Il est en effet, important que le toit cause le moins de gêne possible dans la future pièce habitable. Il se peut que la toiture soit si mal en point qu’il faille la refaire entièrement. Dans ce cas, mieux vaut profiter de cette occasion pour procéder à un une isolation de la toiture par l’extérieur également connue sous le nom de « Sarking ». Cette procédure est assez coûteuse mais elle améliore les performances énergétiques de l’habitation de façon considérable et augmente le confort dans la future pièce habitable. Pour améliorer ce confort de la future pièce habitable, vous pouvez aussi songer à l’isolation intérieure qui elle, est moins coûteuse. L’isolation du toit par l’extérieur nécessite une déclaration auprès de votre mairie.

Se pencher sur les questions pratiques

Il est nécessaire de faire une étude de faisabilité pour savoir s’il est vraiment possible d’aménager vos combles compte tenu de la configuration de votre toiture. Vous devez vérifier que la hauteur sous plafond est suffisante. Une inclinaison de 45° est la meilleure possible pour pouvoir aménager simplement ses combles tout en offrant un espace de vie agréable à ses occupants. Pour une inclinaison inférieure à 35°, des travaux assez lourds devront être mis en œuvre. Vous devez en outre, vous pencher sur la question de l’accessibilité de votre nouvelle pièce. Par quel moyen va-t-on y accéder et où est-ce que ce moyen doit-être positionné ? Il est aussi impératif de s’assurer que ce moyen d’accéder aux combles est facile à utiliser et accessible à tous les membres de la famille sans gêne et sans toucher à la charpente du toit.

Quel budget pour aménager ses combles ?

L’aménagement de ses combles a bien-sûr un coût qu’il convient de prendre en compte pour préparer au mieux ce projet. Cela dépend en grande partie de la configuration de la toiture. Il faut prévoir un budget compris entre 500 et 700 € par mètre carré pour les structures les plus simples et lorsque le plancher porteur tient encore bon. Si vous êtes dans l’obligation de modifier l’inclinaison du toit, sa charpente notamment dans le cas de fermettes métalliques au niveau du toit ou de refaire entièrement sa couverture, cela risque bien entendu d’impacter sur le prix global de l’aménagement. La charpente doit, tout comme le toit, être vérifiée avant d’entamer l’aménagement des combles et si une dégradation est constatée, elle doit être traitée ou éventuellement refaite. Quoi qu’il en soit, le coût de l’isolation qui est indispensable pour garantir l’habitabilité des combles est un budget à prendre en compte également.