GUIDE AMENAGEMENT : chauffage au sol

Les combles sont un espace à la configuration unique qui profite d’une tiédeur agréable pendant l’hiver en raison des montées en chaleur de l’étage inférieur. Cela-dit, cet avantage à lui seul n’est pas suffisant et les saisons froides exigent une alimentation en chauffage plus rigoureuse pour une pièce aux combles désormais aménagée. En raison des nombreux choix existants sur le marché et des particularités de l’espace sous-toit, mettre en place un chauffage au niveau des combles peut s’avérer être un vrai challenge. Parmi ces choix : le plancher chauffant. Quelles possibilités d’installation au niveau des combles ? Et quel fonctionnement ?

Zoom sur le chauffage au sol

plancher chauffant

Le chauffage au sol ou le plancher chauffant est un diffuseur de chaleur qui fonctionne à l’aide de différentes sources d’énergies comme le gaz, l’électricité ou encore l’énergie solaire. Ce système de chauffage est donc installé à même le sol et recouvert par une dalle de béton, il diffuse ensuite la chaleur de manière homogène. Le plancher chauffant a des résultats thermiques supérieurs à celui d’un chauffage central, pour des degrés moindres on obtient une performance égale et plus d’économies.

 

Avantages et inconvénients du chauffage au sol

Avant d’opter pour un chauffage au sol, il est important de faire son choix également par rapport aux énergies qui seront utilisées dans ce dispositif, celles-ci affectent son cout et sa consommation. Voici quelques éléments pour peser le pour et le contre :

Avantages

  • Distribution uniforme et harmonieuse
  • Economique en raison du chauffage de l’eau à basse température
  • Plus d’espace dégagé
  • Silencieux et calme
  • Anti-humidité
  • Certains équipements éligibles aux aides financières

Inconvénients

  • Installation onéreuse
  • Lent à chauffer, environ une demi-journée
  • Plus cher en rénovation (sauf si on prévoit déjà des travaux sur le plancher)

Types d’énergies

Chauffage au sol électrique

C’est un système de chauffage fonctionnant grâce à des câbles électriques chauffants répartis sur la surface du plancher, recouvert au préalable d’une isolation appropriée. Le chauffage est ensuite régulé pièce par pièce à l’aide d’un thermostat d’ambiance. Le chauffage électrique au sol fonctionne sur deux différents modes, selon le choix des appareils :

  • le plancher chauffant électrique à accumulation : se base sur des diffuseurs d’appoints comme le plafond ou encore les plinthes chauffantes, il est plus adapté aux climats de grand froid mais reste plus difficile à réguler.
  • le plancher rayonnant électrique (PRE) : plus facile et économique à l’installation et le plus rapide à chauffer.

Chauffage au sol à l’eau

chauffage au sol a eauCe système de plancher chauffant use de différentes sources d’énergie avec un seul principe : chauffer l’eau pour l’utiliser dans le chauffage de la pièce. Ces sources d’énergie peuvent être du gaz, du fuel, des pompes à chaleur ou même l’énergie solaire. Le système à l’eau se compose de collecteurs, isolants, tuyaux de diffusion des fluides caloporteurs et de raccordements. Le chauffage à eau hydraulique constitue la solution la plus efficace et économique sur la durée.

Outre ses atouts économiques, le plancher chauffant à l’eau offre également une grande flexibilité avec la possibilité d’une double-fonction plancher chauffant rafraîchissant pour l’été. Ce système réversible permet de diffuser de l’eau fraîche dans le réseau de tubes de fluides, ce procédé donne comme résultat un rafraîchissement sensible de la pièce pendant les périodes de chaleur.

Installer un plancher chauffant

installer un plancher chauffantL’installation d’un plancher chauffant se fait généralement en construction puisque les travaux peuvent s’avérer doublement coûteux en cas de rénovation. L’installation du chauffage au sol est donc possible au niveau des combles dans lesquels un plancher est fraîchement créé ou du moins restitué durant les travaux d’aménagement. Cela dit, elle est généralement peu pratique puisque le sol des combles bénéficie déjà de la montée de chaleur de l’étage inférieur. Si vous disposez déjà d’un plancher chauffant à l’étage en dessous, il est possible d’alimenter avec la pièce sous combles à l’aide d’un radiateur. L’installation du plancher chauffant au niveau des combles est impossible dans le cas d’un plancher en bois, qui ne peut pas supporter la chape de ciment. Il est aussi important de vérifier la solidité du plancher sous toiture avant toute installation.

Pose

pose plancher chauffantLa pose d’un plancher chauffant est déterminée par une étude préalable sur le plancher et les conditions d’installation, on prendra donc en comptes les déperditions thermiques de base d’une construction (DB) suivant la réglementation RT2012 pour le neuf, l’usage destiné des locaux, l’épaisseur d’isolation prévue, l’enrobage du plancher…etc. Avec un plan en calepinage, la pose est planifiée sur mesure. Une étude plus rigoureuse est nécessaire pour le plancher chauffant hydraulique.

Dans le cas d’un plancher chauffant électrique, on procède par la pose d’une isolation qui sert aussi à diriger les flux de chaleur. Les câbles chauffants sont installés puis recouverts ensuite par un revêtement de sol approprié. L’installation du chauffage au sol à l’eau n’est pas très différente, on y effectue seulement une mise en place d’un bloc collecteur au préalable de l’isolation. Un réseau de tubes remplace aussi les câbles du chauffage électrique.

Revêtement

Le chauffage au sol accepte plusieurs solutions de revêtement comme le carrelage ou le bois, le mieux est toutefois d’opter pour un revêtement souple et léger qui laisse profiter au maximum de la performance du plancher chauffant et qui n’étouffe pas la chaleur. Pour cela, les matériaux les plus utilisés sont le linoléum, la moquette et le vinyle. Le lino est reconnu pour être le plus adapté.

Entretien

Le plancher chauffant est une solution chauffage qui nécessite très peu d’entretien, voire aucun dans le cas du plancher électrique. Le chauffage au sol fonctionnant grâce aux câbles électriques chauffants est un système protégé et sûr. Les seuls risques existants sont ceux d’une surtension à cause d’une alimentation défaillante, cela peut être facilement contrôlé à l’aide de boites de connexion accessibles.

Le plancher chauffant hydraulique, bien que plus économique, nécessite une plus grande attention. L’entretien de la chaudière ou des pompes à chaleur doit être effectué annuellement ou plus pour la chaudière. Les circuits hydrauliques doivent également être soumis à un contrôle tous les 5 à 7 ans pour éviter leur embouage et détérioration.

Le chauffage au sol : est-il dangereux ?

chauffage-solEncore moins répandu que les systèmes de diffusions en radiation, en cheminée ou autre, le chauffage au sol est pourtant un moyen de chauffage des plus anciens qui existe, il fut utilisé par en chine et par la Romains avant des milliers d’années. Des défauts de fabrication dans les premières années de son introduction dans les 30 dernières années lui ont valu une mauvaise réputation due à des problèmes de santé causés par une température trop élevée. Les modèles d’aujourd’hui sont bien plus sûrs grâce à une température basse étudiée et réglementée.

Chauffage au sol : quelles aides financières ?

Des aides financières et des subventions peuvent être accordées pour soutenir le financement d’un plancher chauffant. Elles sont accordées dans le cas de l’utilisation de certains équipements favorisant au mieux la protection thermique et la consommation écologique. Les conditions différentes selon les organismes, elles peuvent être liées à l’ancienneté d’une construction, à la condition sociale, dans le cadre d’un plan d’action régional…etc. Parmi ces aides, on compte : l’éco-prêt à taux zéro, les aides de l’agence nationale de l’habitat (l’Anah) et les aides départementales. Celles-ci nécessitent généralement des poses effectuées par des professionnels agrées.

D’autres types de chauffage

Le chauffage au gaz

chauffage-gazEnergie la plus utilisée dans les besoins de chauffage, en raison de sa distribution en « gaz de ville », le gaz naturel est une énergie controversée pour son impact écologique négatif et son prix volatile. Elle reste néanmoins efficace, économique, moins polluante que d’autres ressources comme le pétrole et le fioul et moins encombrante, ne nécessitant aucun espace de stockage (à part dans le cas du GPL). Le chauffage au gaz est souvent combiné au chauffage central comme moyen de diffusion, il peut être prolongé vers les combles sauf en cas d’une configuration problématique des combles. Dans ce cas, beaucoup optent pour le chauffage électrique.

Le chauffage électrique

chauffage electriqueExcellente alternative lorsque la maison n’est pas déjà dotée d’un chauffage central, le chauffage électrique est également un premier choix pour beaucoup d’ « aménageurs de combles », puisqu’ils offrent une source de chauffage indépendante du reste de la maison, mais aussi une facilité d’installation qui ne nécessite qu’une installation électrique au préalable et une performance presque égale à celui du chauffage central. Le chauffage électrique est cela-dit moins économique qu’il le parait, puisque sa consommation devient plus onéreuse dans la durée et il ne permet pas non plus d’alimenter l’espace combles en eau chaude sanitaire.

Le chauffage solaire

Le chauffage solaire est un type de chauffage qui utilise l’énergie solaire comme principale source d’énergie pour son action, ou encore comme source complémentaire (avec les solutions en bi-énergie). Il fonctionne grâce à des panneaux thermiques dotés de fluides caloporteurs qui seront chauffés au soleil et transmis dans des réseaux en tubes diffusés soit à travers un système de chauffage central ou encore à travers un plancher chauffant. Un système solaire combiné (SSC) permet d’ajouter également un chauffe-eau solaire. Solution écologique, elle présente néanmoins des rendements faibles en hiver et nécessite souvent un système d’appoint.

devis travaux combles